• LAST IN LINE - II

    LAST IN LINE - II
    Frontiers Music Srl
    Style : Hard Rock
    Origine : États-Unis
    Sortie : 2019
    Site Web : www.lastinlineofficial.com

    LAST IN LINE - II



    01. Intro / 02. Black Out The Sun / 03. Landslide / 04. Gods And Tyrants / 05. Year Of The Gun / 06. Give Up The Ghost / 07. The Unknown / 08. Sword From The Stone / 09. Electrified / 10. Love And War / 11. False Flag / 12. The Light

    Aujourd’hui je vais vous parler de ce beau projet né en 2011 à Los Angeles lors de jams entre les ex-membres de DIO que sont Vinny Appice (batterie), Jimmy Bain (basse - également ex-RAINBOW), et Vivian Campbell (guitare - également ex-WHITESNAKE et actuel DEF LEPPARD). Le groupe prit forme année après année, intégrant ensuite Andrew Freeman, chanteur à la voix chaude et légèrement éraillée. Un premier opus, Heavy Crown, verra le jour en 2016, nous laissant découvrir un groupe à la personnalité différente du style DIO, mais malgré cela, les Américains ne parvenaient pas vraiment à faire décoller ce Heavy Crown qui laissait pourtant transparaître de réels espoirs quant à la qualité d'une potentielle seconde réalisation. Hélas, la même année, juste avant la sortie de l'album, Jimmy Bain nous quittera d’une pneumonie provoquée par un cancer des poumons non diagnostiqué. L’entité LAST IN LINE, secouée par cette perte, décidera néanmoins de poursuivre sa route... Difficile de trouver un remplaçant, ce sera finalement chose faite avec l'intégration de Phil Soussan (ex-OZZY OSBOURNE).

    LAST IN LINE nous revient donc avec un deuxième album, sobrement intitulé II. La production, toujours signée Jeff Pilson, déjà à l’œuvre sur Heavy Crown, fait parfaitement ressortir la couleur si particulière de LAST IN LINE. Le premier album avait posé les bases, II les transcende. Plus heavy, plus étoffé, mieux construit, complexe et puissant, en d'autres termes bien plus mature. Mais pouvait-il vraiment en être autrement avec des musiciens de cette expérience ! Ceux qui ne savent pas ce qu’est un grand guitariste, très technique et d’une finesse redoutable, au feeling débordant, vont aujourd’hui le comprendre. Le tout enrobé de cet organe vocal au charme fulminant, soutenant des compositions solides, organiques, fruit d’un travail de studio commun.

    Comment, par exemple, rester insensible à "Landslide", premier single au refrain épatant, ou au terrible et plus rapide "Year Of The Gun" qui percute et interpelle, délivrant des mots acides sur le terrible attentat survenu lors d’un festival Country à Las Vegas en 2017, ville où vit Andrew Freeman, ou encore au groovy "Give Up The Ghost" avec riff et solo à tomber. "Sword From The Stone" quant à lui, nous électrifie les sens avec son riff bondissant, nous entrainant dans un voyage au cœur des 70's, un joli break vient aérer un morceau quelque peu noir. Une section rythmique basse/batterie sensationnelle, au groove puissant déboulant sur un solo au voltage à faire sauter les plombs de tout un quartier sur "Electrified". Un travail fantastique de la paire Appice/Soussan sur un "False Flag" où la basse très grave se distingue dès son intro. Soulignons également l’excellence de "Gods And Tyrants" avec ses accords Country Rock très originaux.

    Là où Heavy Crown pêchait quelque peu, II se montre bien plus convaincant et se révèle être un album homogène, à l'énergie communicative, d'où aucun morceau faible n'est à signaler, et même s'il émane une couleur assez similaire tout du long, cela ne nuit aucunement à l'ensemble, bien au contraire, ça renforce l’œuvre et le talent de ses créateurs.

    Chronique : Papa Bordg

    LAST IN LINE - II

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Arnold1976
    Dimanche 10 Mars à 16:22

    Vraiment pas du tout d'accord avec la chronique d'un auteur qui à du mal à faire le tri entre les bons et mauvais albums. Je trouve que cet album de Heavy très, très conventionnel. C'est d'autant plus malheureux que ses musiciens (pourtant très pro) font le minimum syndicale.

    Je conseillerais au lecteur l'aller écouté l'objet plutôt que de se fier qu'à une simple chroniques. 

      • PAPABORDG
        Lundi 11 Mars à 20:16
        Ah les goûts et Les couleurs chez collègue chroniqueur de Spirit of métal. Chacun ses goûts. Comme le Dream tu l'as détesté, je l'ai adoré d'où la richesse de notre musique qui est simplement exceptionnel.
    2
    Arnold1976
    Lundi 11 Mars à 21:05

    Heu, pardon? Chroniqueur, je ne suis pas chroniqueur de Spirit je ne sais quoi, tu prend tes désires pour de réalité bonhomme!

      • Papabordg
        Dimanche 17 Mars à 21:47

        Ah bon.....étrange tu as l’air de bien me connaître et tu écris comme une ou deux personnes que je connais de Spirit. C’est pas du délire mais juste une constatation bonhomme.

    3
    Papabordg
    Dimanche 17 Mars à 21:53

    C’est pas du heavy mais plutôt du hard-rock. Appelons un chat un chat. Non?

    4
    Arnold1976
    Lundi 18 Mars à 22:48

    Du Heavy, du Hard en fat rien que du Rock! En attendant quitte à choisir de bonne chronique autant que je continue à lire celle de Hard Rock 80 mon site de prédilection. Ha, ouai! C'est vrai j'écris comme certaines de tes connaissances, Je ne savais pas que sur Heavy Sound vous étiez aussi graphologue, félicitation alors!

    Bonne continuation Mr L'expert.

      • PAPABORDG
        Dimanche 24 Mars à 15:59

        Ouaip je sais maintenant qui tu es grâce à ton site préféré, je m'en souviens maintenant HARD ROCK 80. Je savais bien que je connaissais la façon d'écrire... c'est pas de l'expertise l'ami mais juste de la déduction et du bon sens. Après une chronique peut-être excellente sans aller forcément dans ton sens. Sinon écris en une, je serai ton premier lecteur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :