• HEIR APPARENT - The View From Below

    HEIR APPARENT - The View From Below
    No Remorse Records
    Style : Progressive Power Metal
    Origine : États-Unis
    Sortie : 2018
    Site Web : www.heirapparent.com

    HEIR APPARENT - The View From Below



    01. Man In The Sky / 02. The Door / 03. Here We Aren't / 04. Synthetic Lies / 05. Savior / 06. Further And Farther / 07. The Road To Palestine / 08. Insomnia

    Presque trente ans d’abstinence, de néant, de doutes, certainement de résiliations, le monde vous oubliant, continuant à tourner, retourné sans cesse sur lui-même à la recherche perpétuelle du plaisir, de l’extase, s’enivrant de vins, d’orgies en tout genres, mais égoïstement aussi d’autres fonds sonores magnifiques faisant oublier qui vous étiez ou qui vous auriez pu être. HEIR APPARENT fait partie des oubliés, des négligés du Metal, ayant marqué sa terre, son territoire, son monde, mais hélas sur une trop courte période, provoquée ou non, malchance ou pas, seuls les protagonistes, de talentueux musiciens, pourraient le dire. Il fut cependant la relève exceptionnelle du Heavy Metal chiadé américain avec notamment le révolutionnaire QUEENSRŸCHE et le créatif CRIMSON GLORY. Mais beaucoup d’irréductibles, fans du grandiose, de l’inoubliable, n’avaient pu se résoudre à rayer définitivement de leurs mémoires un testament, certes mince, constitué de deux albums quasi parfaits : Graceful Inheritance (1986) et One Small Voice (1989) dont le souvenir reste encore aujourd'hui très vivace, surtout quand celui-ci emprunte le chemin magique d’un chef d’œuvre tel que le rayonnant et bouillonnant Graceful Inheritance. Alors ressurgir sans crier gare vingt neuf ans plus tard relève du vrai miracle, un pari fou presque inconcevable, et pourtant cette troisième onde de choc qu'est The View From Below risque bien de secouer la planète Metal avec folie, plaisir et nostalgie, mais sans doute une nostalgie qui perdurera pour les générations futures tant ce The View From Below est en tous points fabuleux.

    Huit voyages simplement incroyables, quarante cinq minutes de musique amenant émotion, larmes, dépendance, force, proposant à l’auditeur de tout plaquer, de partir sac à dos en main à la recherche du monde et de sa nature, écouteurs tournant en boucle ce son piégeant nos oreilles à l’âme de ce bijou. Un voyage aussi bien vécu matériellement que spirituellement, touchant alors astres et lumière céleste, comme un homme se réfugiant dans le ciel pour mieux se cacher du feu des armes humaines ! "Man In The Sky" dévore l’espace, doucement mais sûrement, sous la frappe sèche et vampirisante de Ray Schwartz soutenant les guitares spatiales, vivaces et gorgées d’émotions de Terry Gorle, une voix incroyable, à peine imaginable, même dans les rêves les plus fous, venant se poser sur un refrain inusable. On a d’ores et déjà compris qu’il se passait quelque chose d’important, de grand, d’immense... un moment fort qui marquera l’année 2018, mais aussi les générations qui suivront tant l’œuvre est forte en tous points. Will Shaw poussant la porte du génie sur un phénoménal "The Door", son timbre étant totalement indescriptible, comment un être humain peut-il chanté ainsi ? Est-ce possible? Il semblerait que les desseins de Dieu soient impénétrables... The View From Below se pose désormais sur une magnifique ballade "Here We Aren’t" où HEIR APPARENT nous apprend ce qu’est d’aimer. Le voyage se poursuivant au bord d’une plage, le vent dans les cheveux, le regard lointain vers l’horizon, les souvenirs nous tiraillant de toute part à l’écoute d’un tel frisson. Une fois de plus nous sortons terrassés par tant de beaux et vibrants sentiments. L’atmosphère se veut ensuite bien plus glauque, étrange et surprenante avec "Synthetic Lies" qui se veut être un savant mélange de noirceur, de sensualité et de violence, HEIR APPARENT fusionnant ici toutes ses différentes facettes pour en faire un instant unique et mémorable. Ce qui se ressent encore plus sur le très court et énergique "Savior", avec un riff très proche de la période du monumental Operation Mindcrime de QUEENSRŸCHE. Puis on se retrouve soudainement projeté dans l’espace, perdu dans son immensité, l’écho de la guitare de Terry Gorle nous enveloppant comme dans une sorte de bulle hermétique circulant au gré d’une caresse se nommant "Further And Farther", d’en haut la terre parait si bleue, si belle, on ne fait que sourire tant on est bien, bercé par la magnifique basse de Derek Peace. De petits moments magiques qui font que notre vie ne sera jamais celle des autres. Après le silence de l’au-delà, notre bulle nous ramène sur la terre ferme, au proche-orient, sur le chemin de la terre promise avec "The Road To Palestine", un titre d’une grande richesse musicale, mais aussi un appel poignant à la paix et à la réconciliation. Beaucoup de mid tempi composent ce formidable The View From Below, HEIR APPARENT prenant le temps de développer ses atmosphères et d’y glisser une poudre magique, habitant totalement son auditoire. "Insomnia" se clôt, la messe est dite. Qui peut se targuer, trois décennies plus tard, d’avoir enfanté une œuvre aussi parfaite ? On en connait peu ! Un exploit que HEIR APPARENT vient pourtant de réaliser sous nos yeux ébahis, avec une production limpide, fluide et puissante de l'attitré Tom Hall (QUEENSRŸCHE). Des musiciens tous à leur apogée, sans oublier de mentionner le clavier discret mais très efficace de Op Sakiya, déterminant pour les couleurs portées à ce The View From Below, un chanteur hors-norme et des compositions qui allient technique et émotions diverses et sidérantes. Aucun faux pas, que du grandiose, de l'envoûtant ! Un retour miraculeux pour HEIR APPARENT dont certains grands groupes mythiques des années 80 feraient bien de s’inspirer.

    Chronique : Papa Bordg

    HEIR APPARENT - The View From Below

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Décembre à 03:56

    Thank you for your kind words, we are honored. 

    2
    Dimanche 2 Décembre à 04:27

    After all these years, HEIR APPARENT realizes a pure masterpiece !

    3
    Ray Schwartz (Black)
    Dimanche 2 Décembre à 16:53

    Awesome review... thank you!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :