• LE METAL FOLKLORIQUE - Entre Tradition et Modernité
    Nadège Bénard-Goutouly
    Editions Camion Blanc

     

    Camion Blanc_Le Metal Folklorique_Entre Tradition et Modernité



    Le Metal folklorique, ou Folk Metal, est un sous-genre du métal dont la popularité ne cesse de croître depuis le début des années 2000. Ce phénomène associe les instruments et techniques modernes de la musique amplifiée à des représentations issues du folklore ou de la tradition. Le Folk Metal possède ainsi la particularité de réunir deux dimensions a priori opposées : la modernité, incarnée par la musique Metal, excroissance du Rock qui émerge dans les années 1970 ; la tradition, représentée par des thèmes lyriques et des instruments dits traditionnels, ou encore un imaginaire païen. En s’appuyant sur des références historiques, sociologiques et littéraires, cet ouvrage analyse les raisons identitaires qui ont permis au Folk Metal de se développer, de même que les procédés dont il use pour s’agencer. Plus qu’une simple construction musicale, le métal folklorique se définit par la valorisation d’un patrimoine historique et culturel mise en œuvre par des artistes portant un regard sans concessions sur le monde moderne. Diplômée en sciences politiques, Nadège Bénard-Goutouly est journaliste et rédacteur professionnel. Ses travaux s’inscrivent dans une démarche pluridisciplinaire visant à comprendre le positionnement des artistes Metal au sein des sociétés contemporaines.

     


    votre commentaire
  • SUP / SUPURATION - Trace Ecrite
    Jérémie Grima
    Edition Camion Blanc

     

    Camion Blanc_SUP_Trace Ecrite



    Wallers, banlieue de Valenciennes, fin des années 80. Trois gamins décident de fonder un groupe : Supuration, qui évoluera plus tard vers SUP... et vice-versa. Ils sont alors loin d’imaginer qu’ils deviendront rapidement cette formation inclassable, culte et incontournable de la scène Metal, dont les albums constituent de véritables pierres angulaires, comptant parmi les classiques du genre. Pendant deux ans, l’auteur de ce livre est parti à la rencontre des membres du groupe, de leurs proches et de leurs collaborateurs, afin de dresser un portrait de cette formation atypique et indispensable, en activité depuis plus de vingt ans. Bienvenue dans un univers de cubes, de concepts, de lumière et de son.

     


    votre commentaire
  • JOHN BONHAM - Batteur du Tonnerre
    Chris Welch & Geoff Nicholls
    Editions Camion Blanc

     

    Camion Blanc_JOHN BONHAM_Batteur du Tonnerre



    John Henry Bonham, batteur de Led Zeppelin, dit Bonzo. Pour beaucoup, le plus influent batteur de la musique rock. Malaisé de l’évoquer sans relater ses frasques, pas toujours du meilleur goût, il faut le reconnaître. Toutefois, les excès d’alcool, de poudre blanche et de sexe ainsi que les chambres d’hôtels saccagées ne doivent pas occulter l’homme. Un personnage sensible et généreux, attaché aux valeurs familiales et à sa terre. Une enfance heureuse au sein d’une famille ouvrière unie et une prédisposition aux percussions qu’il ne cessera de développer depuis son adolescence tumultueuse jusqu’à l’alchimie de Led Zeppelin. Voilà l’artiste que les auteurs de cet ouvrage nous présentent à travers de nombreux témoignages inédits de son frère Mick et de ses amis, musiciens ou non. Welch et Nicholls nous décryptent ce musicien atypique, son évolution, ses influences résolument jazz ainsi que son jeu et sa technique exceptionnels. John Bonham qui, pas vraiment taillé pour une existence de star, paiera de sa vie son orageux parcours afin d’entrer à jamais dans la légende.

     


    votre commentaire
  • OPETH - Damnation & Delivrance
    Nicolas Bénard & Robert Culat
    Editions Camion Blanc

     

    Camion Blanc_OPETH_Damnation & Delivrance



    Royaume de Suède, début des années 1990. Dans le pays en crise, la scène métal trouve un terrain de jeu idéal. Chaque semaine, de nouvelles formations voient le jour. Originaire de Stockholm, Opeth fait partie de ces groupes de death metal aux riffs novateurs, mais dont le caractère extrême de la musique limite a priori sa diffusion. Pourtant, sous la houlette de son maître à penser Mikael Åkerfeldt, Opeth sort progressivement de l’ombre. 20 ans après sa création, la formation suédoise fait partie du gotha métallique non seulement local, mais international. Mieux : depuis ABBA, aucun artiste suédois n’a connu un tel engouement à l’échelle planétaire. Nicolas Bénard et Robert Culat décryptent les raisons de ce succès en étudiant l’histoire et l’imaginaire d’Opeth. Une lecture non exclusive, mais qui lève le voile sur un groupe dont l’obscurité du discours ne freine nullement sa dynamique de progression. Nicolas Bénard est docteur en histoire, enseignant et chercheur associé à l’université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses recherches portent sur l’histoire des musiques extrêmes sous l’angle de la production, de la diffusion et de la réception. Il a publié plusieurs ouvrages sur le sujet, notamment Métalorama, ethnologie d’une culture contemporaine, 1983-2010, paru en 2010 chez Camion Blanc. Robert Culat est né à Marseille le 11 février 1968. Après une licence canonique en philosophie de l’Université Pontificale Grégorienne (Rome), il devient prêtre du diocèse d’Avignon en 1993. Depuis 2010, il est aumônier de la Communauté catholique francophone de Copenhague. Robert Culat est l’auteur de L’âge du Metal, publié chez Camion Blanc en 2007.

     


    votre commentaire
  • HAWKWIND - La Saga
    Carol Clerk
    Editions Camion Blanc

    Camion Blanc_HAWKWIND_La Saga



    This is Hawkwind… Soyez prudent ! Chaos, drogues, sexe, bagarres, complots, menaces, mutineries et vengeances sont au menu. L’histoire d’Hawkwind est une histoire incomparable où tous les coups sont permis. Lemmy, futur leader de Motörhead et Ginger Baker, légendaire batteur de Cream, ont été tous les deux recrachés comme des noyaux par ce groupe livré au chaos perpétuel. Ils se battaient contre le pouvoir, mais aussi entre eux, comme des chiffonniers, et souvent pour des pacotilles. Mais cette histoire regorge aussi de poésie, de fantastique, de science-fiction haut de gamme, de danseurs et de costumes extravagants, de spectacles hors normes, de sons électroniques et de stridences, de folie psychédélique et de grosses lignes de basse, de light-shows et de riffs hypnotiques. Hawkwind, c’est tout cela jeté dans un énorme shaker, et même beaucoup plus encore. Cette saga chaotique s’étend sur quatre décennies. C’est l’histoire d’un groupe issu de l’underground anglais des années soixante et qui, jusqu’à aujourd’hui, s’est bâti une solide réputation, en jouant dans les festivals gratuits et en donnant des concerts de soutien. Avec l’invention de la transe à base de riffs hypnotiques, Hawkwind était diablement en avance sur son temps. Mick Slattery, premier guitariste du groupe, en frémit encore : « Dikmik bidouillait son générateur, Nik soufflait comme un dingue dans son sax, Dave et moi on jouait en feedback, comme Jimi Hendrix, et Terry massacrait ses fûts. Les stroboscopes jetaient dans ce chaos une pointe de folie furieuse ! » Ce space-rock psychédélique et électronico-punkoïde unique au monde qui flirtait avec l’avant-garde va d’ailleurs initier la scène électro en Angleterre. Les fans de metal et les bikers sont toujours venus grossir les rangs d’un public resté fidèle. Comme par miracle, Hawkwind a survécu. Tel un vieux capitaine de flibuste, Dave Brock maintient le cap, l’œil rivé sur l’horizon.

     


    votre commentaire
  • ROB ZOMBIE - Le Montreur d'Ombres
    Jean-Paul Coillard
    Editions Camion Blanc

     

    Camion Blanc_Rob Zombie_Le Montreur d'Ombres



    Il l’a toujours su : Robert Cummings n’a jamais été destiné à être fonctionnaire ! Bercé dès sa plus tendre enfance par l’univers incroyable des freakshows où travaillaient ses parents et grands-parents, cet enfant de la balle allait saisir celle-ci au bond pour créer une gigantesque foire aux monstres. Adoptant le pseudonyme de Rob Zombie, ce rejeton de la télé, du cinéma, du comics et des disques vinyles forme, au milieu des années quatre-vingt, White Zombie, au bras de sa première compagne : Sean Yseult. Œuvrant également dans le monde du comic book, Rob Zombie ne tarde pas à réaliser ses propres vidéo-clips, avant de passer finalement par la double case d’une carrière musicale en solo et de celle de metteur en scène de cinéma. Découvrez au cours de ces pages la saga d’un autodidacte n’ayant de comptes à rendre à personne d’autre qu’à lui-même, au travers de trente ans de travaux bruyants, bordéliques ou rigoureux, colorés en diable, drôles ou morbides, des clubs aux stades, des galères aux podiums…

     


     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique