• THE LONG ESCAPE - The Warning Signal

    THE LONG ESCAPE - The Warning Signal
    Dooweet Records
    Style : Emo Rock/Metal
    Origine : France
    Sortie : 2015
    Site Web : www.thelongescape.com

    THE LONG ESCAPE_The Warning Signal



    01. The Noise / 02. Seas Of Wasted Men / 03. Awakened Ones / 04. Million Soreens / 05. Digital Misery / 06. Carnival Of Deadly Sins / 07. Crashdown / 08. The Search / 09. Homo Werdiculus / 10. Slave / 11. World Going Down / 12. The Last Crying Man

    THE LONG ESCAPE est ce que l’on appelle un groupe taillé pour la scène, le style pratiqué étant des plus directs et parfaitement formaté, voilà qui fait de The Warning Signal, un opus surtout destiné à prendre vie sur les planches. Mais sur galette également, ce deuxième album du groupe se défend pas mal. Alors certes, les ficelles utilisées par le groupe sont énormes, grosses guitares sautillantes, voix Emo Rock, quelques éléments électroniques ("World Going Down"), une production des plus modernes, en tout cas dans les intentions, c'est-à-dire que les niveaux sont tous égaux, rien ne dépasse mais que cela peut manquer de vie, bref ! Une question d’époque… Avec "Seas Of Wasted Men" qui suit l’introduction bruitiste, c’est un mid-tempo plutôt agréable, bien fichu, qui nous accueille et si les ficelles sont grosses, il faut pourtant bien admettre qu’ils les utilisent bien, on pense régulièrement au Rock/Metal US dans la lignée d’un DISTURBED avec des relents de LINKIN PARK pour le côté un peu plus Rock. La voix de Kimo, également guitariste, est tout ce qu’il y a de plus commun dans le style, qui se poursuit sans surprise avec un "Awakened Ones" assez mélodique faisant suite à quelques passages un peu plus hurlés (ils sont très rares sur cet album). D’ailleurs, l’album progresse de plus en plus vers un Rock burné très calibré sans réelle surprise mais qui doit être plaisant en condition live car le groupe laisse également de côté l’aspect un peu plus jumpy pour donner dans un Rock proche d’un NICKELBACK par exemple. Alors, inutile de dire que THE LONG ESCAPE ne révolutionnera pas la musique Rock, il risque même de se noyer dans la masse et si on sent bien que les zicos parlent avec leurs tripes, on ressort de ce The Warning Signal sans rien retenir de bien marquant, même après plusieurs écoutes ("Seas Of Wasted Men" pour ce mid-tempo bien ficelé ou "Homo Werdiculus" et son alternance entre agressivité et plages posées tirent leur épingle du jeu) et l’artwork, tout à fait convenu, ne relèvera pas vraiment notre niveau d’attention. Si vous tombez dessus, pourquoi pas, mais il n’y a pas de quoi remuer ciel et terre pour s’attarder sur cette galette qui ressemble beaucoup à bien d’autres.

    Chronique : Aymerick Painless

    6

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :