• TESTAMENT - Titans Of Creation

    TESTAMENT - Titans Of Creation

    Nuclear Blast

    Style : Thrash Metal

    Origine : Etats-Unis

    Sortie : 2020

    Site Web : www.testamentlegions.com

     

    TESTAMENT - Titans Of Creation

     

    01. Children Of The Next Level / 02. WWII / 03. Dream Deceiver / 04. Night Of The Witch / 05. City Of Angels / 06. Ishtars Gate / 07. Symptoms / 08. False Prophet / 09. The Healers / 10. Code Of Hammurabi / 11. Curse Of Osiris / 12. Catacombs

     

    Depuis leur signature en 2008 avec le label Nuclear Blast, les Américains de TESTAMENT nous délivrent un nouvel opus tous les quatre ans. Malgré une tournée avortée par la crise sanitaire actuelle et Chuck Billy testé positif au Coronavirus, un "nouveau testament" est de bon augure pour nous redonner foi en notre bon vieux Thrash Old School.

    Comme pour son prédécesseur, Brotherhood Of The Snake (2016), Titans Of Creation est produit par Eric Peterson (guitare) et Chuck Billy (chant) et une nouvelle fois mixé et masterisé par Andy Sneap (HELL, JUDAS PRIEST en live depuis 2018). Avec un son puissant et nerveux comme sur le dernier album, "Children Of The Next Level" ouvre les hostilités avec une efficacité sans pareil. Du bon Thrash qui fait plaisir aux esgourdes. Le travail des guitares est bougrement efficace, la rythmique est en béton armé : Steve DiGiorgio (basse Fretless) et le génialissime batteur Gene "The Atomic Clock" Hoglan étaient déjà partenaire de rythme dans DEATH. Chuck ne déroge pas à la règle avec un chant toujours aussi puissant malgré l'approche de la soixantaine. Quelle ne fût pas ma surprise sur "WWIII" de subodorer cette teinte Black Metal pour un résultat des plus probant. "Dream Deceiver" et ses solis de guitare très heavy harmonisés par un refrain accrocheur et fédérateur... un petit pogo dans le salon ça vous tente ? Pour ce qui est des claques, "Night Of The Witch" n'est pas avare, une jolie castagne thrashy agrémentée par les backings vocaux saturés de Peterson. La tension redescend sur "City Of Angels", moins d'astiquage de manche pour laisser la place à DiGiorgio avec un solo de basse dont il a le secret. Le bassiste nous démontre une énième fois son groove incomparable sur "Ishtar's Gate" suivi de près par son comparse Hoglan toujours aussi irréprochable dans sa technicité derrière les futs. Les aficionados du genre seront ravis des morceaux "Symptoms" et "False Prophet" délivrant justement ce côté Old School et enragé de la Bay Area. "The Healers" fait partie de ces morceaux où la batterie est tellement explosive que tu dis "WHAT THE F...!!!!". Gene y est démentiel, une agressivité et une précision de fer... BLAST BEAT !!!!!! Le petit effet wah-wah sur la basse pour l'ouverture de "Code Of Hammurabi" nous envoie directement sur un titre  percutant, toujours accentué par le chant rigoureusement travaillé de Billy. Après moultes suées et approchant gentiment de la fin de l'écoute, on n'imagine pas une seconde se reprendre un scud en pleine face, et pourtant "Curse Of Osiris" nous tartine d'une bestialité magistrale. Comme disait John Coffey dans La Ligne Verte : « Je suis fatigué patron », place au calme avec l'outro musicale "Catacombs" qui nous apporte cette petite douceur dans cette course effrénée contre les dieux de l'Olympe.

    Avec un line-up fort en expérience, TESTAMENT réussit un essai presque parfait. Pas simple de se réinventer dans un mouvement qui a vu émerger tant de groupes légendaires, Titans Of Creation mérite haut la main sa place dans le panthéon du Thrash.

     

    Chronique : Bulga Juco

    TESTAMENT - Titans Of Creation

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :