• SHATTERED HOPE - Vespers

    SHATTERED HOPE - Vespers

    Solitude Productions

    Style : Death Doom Metal

    Origine : Grèce

    Sortie : 2020

    Site Web : www.facebook.com/shatteredhopeband

     

    SHATTERED HOPE - Vespers

     

    01. In Cold Blood / 02. Verge / 03. Συριγμός / 04. Towards The Land Of Deception / 05. The Judas Tree

     

    Après un long silence de six années, tout juste entrecoupé par la participation au tribute à CANDLEMASS réalisé par Metal Hammer en 2016, revoilà les Grecs de SHATTERED HOPE et leur Funeral Doom Death Metal. Vespers est le troisième album du groupe, souvent associé aux ESOTERIC, MOURNING BELOVETH ou SHAPE OF DESPAIR. Toutefois, avec ce nouvel album, le discours des Grecs se tourne plus résolument vers l'énergie du Death Metal même s'il est toujours jouer ici à un tempo qui ferait fuir ne serait-ce que les amateurs des titres lents d'ASPHYX. Et cela commence avec le titre d'ouverture "In Cold Blood" très loin des terres planes que le Funeral Doom Death Metal nous laisse voir régulièrement. Il y a d'abord ce genre bien plus rythmé que la moyenne du style, on est là à l'école des MOURNING BELOVETH, on pense totalement à cette démo Autumnal Fires, ça s'étire mais la musique et l'ambiance dégagée ne se délient pas par la même occasion. Bien entendu, nous avons cette guitare qui s'occupe de la chape de plomb qui est posée sur cet album alors que l'autre énumère les notes mélodiques rendant une partition que l'on peut siffloter mais qui ne donne pas le sourire jusqu'aux oreilles pour autant. D'une efficacité et d'une cohésion très pertinente, il faut avouer que la production choisie pour la basse aide aussi à garder cette tension, cet instrument est particulièrement mis en valeur par l'attaque des cordes là où généralement les notes de cet instrument, dans ce style, glissent comme un pet sur des draps de satin !

    Et puis, le groupe ne tarde pas à dégainer LE titre qui fait plaisir ! Ce "Verge" avec le chant de Nikolaos Spanakis (hurleur de DØDSFERD sur le nom de Wrath) en plein milieu, là aussi, à des années lumières des codes du genre, ce chant, mi-mélodique, mi-plaintif, assez dérangeant amène clairement une touche personnelle à cet album qui vous permettra de renouer (si besoin en était) avec la vieille école du style. La production reste très organique, et le mastering de Greg Chandler (ESOTERIC et une bonne partie du catalogue Solitude Productions) offre une dynamique que cet homme sait donner à ses productions. Il y a ensuite ce titre en Grec, "Συριγμός" qui débute par un texte dans leur langue maternelle de Nikos Kazantzákis tiré de son roman Alexis Zorba qui est également un film, avant que le chant ne prenne la suite en anglais. Ce titre renoue avec le Death Metal rampant dévoilé sur "In Cold Blood" en ouverture d'album, ce qui en fait un titre aux deux visages. Le premier, qui pourrait évoquer un certain MOONSPELL des débuts, puis un deuxième, plus Doom Death Metal, s'éloignant du style Funeral. D'ailleurs, de Funeral, il ne reste pas grand chose sur ce Vespers en dehors de cet ultime "The Judas Tree" très posé, très rampant mais toujours avec une batterie dynamique, l'étiquette Death Doom Metal ne serait pas du tout hasardeuse.

    Ce long silence a donc permis à SHATTERED HOPE de proposer ce nouvel album qui est de loin la meilleure réalisation de ce groupe et qui mériterait vraiment que les amateurs de Doom Death Metal s'attarde sur lui. Dans le style, les fans du groupe n'y verront pas un grand changement, par contre la progression sur la production, tout aussi organique mais moins raw, plus travaillée, fait clairement la différence.

     

    Chronique : Aymerick Painless (Simony)

     

    SHATTERED HOPE - Vespers

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :