• LOATHFINDER - The Great Tired Ones

    LOATHFINDER - The Great Tired Ones
    Godz Ov War Productions
    Style : Blackened Doom Metal
    Origine : Pologne
    Sortie : 2017
    Site Web : https://loathfinder.bandcamp.com

    LOATHFINDER - The Great Tired Ones



    01. Genetic Gloom / 02. Feast On My Entrails / 03. Scents Of Regression / 04. The Great Tired Ones

    De ce qui semble être un quatuor, voici le premier EP, The Great Tired Ones, quatre titres qui oscillent tranquillement entre la lourdeur et l'écrasante lenteur du Doom Metal, une ambiance crade et dérangée typée Black Metal avec quelques bribes de racines Death Metal assez tenaces. C'est que le groupe aime conserver une part de mystère autour de son incarnation humaine plus que sur ses influences que l'on situe très bien entre les débuts de MY DYING BRIDE, ENTOMBED et DEINONYCHUS ou BETHLEHEM, autant dire que le spectre est assez large.

    On sait que le groupe est assez jeune et que la composition et l'enregistrement de cet EP est assez récent, ce qui peut expliquer quelques facilités d'écriture, voire quelques longueurs (sur "Genetic Gloom" notamment), le riff principal n'est pas des plus original et exceptionnel, pourtant les Polonais le font tourner assez longuement. Autre point compliqué, le chant ! Pourtant celui-ci n'est pas mauvais, loin de là, mais s'il apporte réellement quelque chose sur "Feast On My Entrails", sur le très MY DYING BRIDE "Scents Of Regression", celui-ci se contente de suivre la guitare pour un effet pompeux. Toutefois, sur le reste du EP, la prestation au chant ne se révèle pas comme un défaut, une voix caverneuse et profonde vient habiter les abîmes de ce style tissé ici.

    Cependant, cet EP n'étant qu'un premier jet, on se doit de remarquer ce qui fonctionne. La production, déjà, bien massive, la basse, bien en avant, tout comme la voix caverneuse, le grain des guitares est assez épais, ce qui donne aux lignes de lead un aspect sale qui colle parfaitement à l'esprit dégagé de ce Blackened Doom Metal. L'artwork, également, est à souligner. Pour un EP, la pochette signée Robert A. Von Ritter est magnifique, ce même artiste Polonais qui avait fait la cover du dernier OUTRE, autre excellent groupe par  ailleurs. Et puis, hormis les deux titres tout à fait acceptable que sont "Genetic Gloom" et "Scents Of Regression", il y a ce "Feast On My Entrails" très percutant et surtout cette ultime piste éponyme qui montre une maitrise parfaite de la lourdeur, de la saleté purulente et de la structure intelligente. Alors on pense parfois à BATUSHKA, mais aussi à BATILUS, BELUS ou FANGE, vous l'aurez compris, ça rampe dans une lourdeur ambiante qui ne trouve que peu de moments de répits.

    The Great Tired Ones est donc une entrée en matière largement conseillée pour ceux qui s'intéresseraient à des groupes comme THE GREAT OLD ONES, MOURNING DAWN, FANGE, BATILUS, FUNERARIUM et toute cette scène issue d'un Black Metal rampant. Même s'il faudra attendre une confirmation sur un format plus long, on sent à travers ces quatre titres et ces vingt huit minutes des capacités qui font que LOATHFINDER va très vite nous révéler quelques mystères qui trainent autour de cette formation.

    Chronique : Aymerick Painless

    LOATHFINDER - The Great Tired Ones

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :