• FIREWIND - Days Of Defiance

    FIREWIND - Days Of Defiance
    Century Media Records
    Style : Power Metal
    Origine : Grèce
    Sortie : 2010
    Site Web : www.firewind.gr

    FIREWIND - Days Of Defiance



    01. The Ark Of Lies / 02. World On Fire / 03. Chariot / 04. Embrace The Sun / 05. The Departure / 06. Heading For The Dawn / 07. Broken / 08. Cold As Ice / 09. Kill In The Name Of Love / 10. SKG / 11. Losing Faith / 12. The Yearning / 13. When All Is Said And Done

    Sixième album studio de FIREWIND, Days Of Defiance voit le groupe Grec nous revenir avec un album comme eux seuls savent le faire, c’est-à-dire puissant et mélodique à la fois, la griffe FIREWIND en somme. Days Of Defiance débute avec "The Ark Of Lies" où la voix d'Apollo Papathanasio exprime tout son potentiel dans un registre déjà perçu sur The Premonition, un titre au refrain accrocheur taillé pour le live. "World On Fire" est le premier single de l’album, du FIREWIND époque Forged By Fire (2005), une bonne grosse rythmique Heavy, un solo de guitare alterné avec le clavier de Bob Katsionis, et je peux vous dire que celui-ci est vraiment impressionnant sur scène puisque sur certains passages il joue du clavier d’une main et de la guitare en legato de l’autre main, ce qui n’est pas si courant ! "Chariot" est plus mélodique, plus dans l’esprit de l’album Allegiance (2006), idem pour "Embrace The Sun" et son refrain imparable qui reste bien en tête. "Heading For The Dawn" déboule à 100 à l’heure, le nouveau batteur du groupe, Michael Ehre (ex-METALIUM, ULI JON ROTH), dégage la même puissance que son prédécesseur, Mark Cross, choix judicieux de la part du groupe, les fans ne seront pas dépaysés, espérons que Michael reste assez longtemps dans le groupe, celui-ci ayant visiblement du mal à se stabiliser. Après une petite intro à la guitare acoustique "Cold As Ice" s’impose avec sa rythmique Heavy, et surtout sa mélodie que vous retenez tout de suite, aussi bien le couplet que le refrain, FIREWIND nous a gâté. "SKG" est un instrumental où Gus G. excelle, celui-ci comporte beaucoup de passages claviers, donc plutôt différent de l’excellent "The Fire And The Fury", néanmoins, les parties de guitare lead sont excellentes… Poursuivons avec "Losing Faith", le chant d'Apollo est captivant, avec un léger effet qui modifie agréablement son timbre de voix, et le solo de Gus : du grand art ! Une puissante section rythmique emmené de main de maître par Petros Christo (basse), un musicien discret mais terriblement efficace, lance le morceau "The Yearning", Apollo se taille ici la part du lion, probablement que l’aventure SPIRITUAL BEGGARS lui à permis de développer encore un autre registre, Gus G. nous sort ses plans en sweeping, c’est bougrement efficace. Et nous arrivons (déjà) au dernier titre "When All Is Said And Done", un titre où la double grosse caisse de Michael Ehre fait des ravages, avec un Gus G. toujours aussi remarquable sur les soli. Difficile donc de trouver un aspect négatif à cet album, bien sûr, on peut toujours argumenter que FIREWIND reste dans un style bien à lui, ce qui n'est pas faux, mais après tout, pourquoi changer une recette qui fonctionne à merveille.

    Chronique : CeD

    Note : 8,5/10

     

    FIREWIND - Days Of Defiance


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :