• DOCTOR LIVINGSTONE - Triumphus Haeretici

    DOCTOR LIVINGSTONE - Triumphus Haeretici
    Osmose Productions   
    Style : Avantgarde Black Metal
    Origine : France
    Sortie : 2017
    Site Web : www.facebook.com/doctorlivingstone218

    DOCTOR LIVINGSTONE - Triumphus Haeretici


     
    01. Codex Haeretici / 02. Lux Delenda Est / 03. Dancing With Horses / 04. Give Them Tragedies / 05. Opus Magnum / 06. ASMD / 07. The Muck Of The Land / 08. Fuck You With A View / 09. Peisithanatos / 10. The Grand Finale (Fin de l'ordre) / 11. I'll Have Some More Apple Pie Please / 12. Messiahs and Pariahs / 13. A Little Something For You / 14. Egregore

    Que dire...que dire... Je suis dubitative ! Si on fait abstraction de cette intro affreuse de 16 minutes qui va littéralement vous pousser au suicide, l’album n’est pas si mal. Alors parlons-en de cette intro. Une introduction est le premier contact entre l’auditeur et le musicien. On peut dire qu’ici, c’est... spécial. Et encore, je suis gentille ! Du tam-tam, du... je ne sais quoi ! C’est tribal, c’est primitif, et moi, ça m’emmerde ! Et je reste polie. 16 minutes de  bruits venant du fin fond de l’Amazonie ou de je ne sais où. J’ai cru mourir, débrancher, me balancer par la fenêtre et tout cela a nécessité une tonne de Doliprane. Ok, je suppose que c’est sensé être un truc ritualiste ou sataniste... et là je me dis, au secours, on est en 2017 les mecs !

    Bon, une fois l’intro subie et passée, je retrouve le groupe que j’aime : violent, avec du blast qui défonce et  des riffs qui envoient. Mais franchement, on semble loin de Contemptus Saeculi (sorti en 2014) qui déchirait ! Et pourtant, pas si loin... Quelques belles mélodies, une musique violente et agressive, entrecoupée de samples et de passages « ritualistes ». Et c’est là que le bas blesse (en tous cas, pour moi). Les passages ritualistes, je n’adhère pas ! Les « tchak tchak tsss... » très peu pour moi. A la rigueur, en musique d’ambiance pour Cannibal Holocaust, mais pas dans mes oreilles ! De plus, même si ils sont présents, les beaux riffs se font rares. Et des riffs superbes, il y en a. Des passages intenses, à vous couper le souffle, aussi. Alors voilà, lorsque j’ai écouté cet album pour la première fois, j’aurai mis 2/10. Puis, en insistant, et après avoir définitivement balancé l’intro à la poubelle, j’avais décidé de mettre 6/10. Et là, ça fait trois semaines que je l’écoute, et croyez moi ou pas, je vais mettre 8/10, car finalement, c’est bien, et même très bien !

    Alors si vous n’avez rien compris à ma chronique, c’est normal car moi, je n’ai rien compris à cet album ! Je vais donc essayé de résumer ma pensée : une intro à chier, des interludes tribaux de merde, mais des blasts à vous coupez le souffle, une violence et une intensité dérangeante et quelques riffs dévastateurs ! Alors plus d’une heure de musique, c’est long, mais j’ai personnellement jeté une certaine quantité de trucs pourris... reste une quarantaine de minutes de musique vraiment bonne. "Lux Delenda Est" est excellente et ravageuse. Ça envoie vraiment et il y a de très beaux riffs ! "Dancing With Horses" est également très malsaine et superbe. "Give Them Tragedies" est aussi très bonne, même si la fin m’a donné des boutons ! "Fuck You, With A View" est un chef d’œuvre de puissance et d’intensité, tout comme "A Little Something For You" ! En revanche, l’outro de l’album, "Egregore", m’a encore plus fait vomir qu’une cuite à la téquila ! Alors, dans l’ensemble, c’est un excellent album, avec des passages d’une incroyable intensité, et des interludes aussi merdiques qu’un dépucelage dans une cave du 93 !

    Chronique : Fanny

    DOCTOR LIVINGSTONE - Triumphus Haeretici

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :