• CRADLE OF FILTH - Cryptoriana - The Seductiveness Of Decay

    CRADLE OF FILTH  - Cryptoriana – The Seductiveness Of Decay

    Nuclear Blast

    Style : Gothic Heavy / Black Metal

    Origine : Royaume-Uni

    Sortie : 2017

    Site Web : www.cradleoffilth.com

    CRADLE OF FILTH - Cryptoriana - The Seductiveness Of Decay

     

    01. Exquisite Torments Await / 02. Heartbreak And Seance / 03. Achingly Beautiful / 04. Wester Vespertine / 05. The Seductiveness Of Decay / 06. Vengeful Spirit / 07. You Will Know The Lion By His Claw / 08. Death And The Maiden / 09. The Night At Catafalque Manor / 10. Alison Hell (Annihilator Cover)

     

    Ils l’ont fait ! CRADLE OF FILTH a réussi à surpasser – ce n’est que mon humble avis – le très bon Hammer Of The Witches paru il y a deux ans. Cette chronique pourrait s’arrêter là, mais je vous dois bien quelques explications, alors allons-y ! Cryptoriana… est un disque assez similaire à son prédécesseur dans l’approche comme en témoigne son premier « véritable » morceau, "Heartbreak And Seance". Mais l’ensemble se veut encore un peu plus accrocheur et plus concis ; pas d’interlude ni d’outro ici. La production a été légèrement améliorée elle-aussi, avec un son de batterie plus agressif. Mais en prélude à ce premier single, on trouve "Exquisite Torments Await", un titre « bâtard », entre morceau très court et introduction (qui a dit "Ebony Dressed For Sunset" ?!). On ne peut pas plus parler de retour aux sources sur Cryptoriana que sur Hammer Of The Witches, mais il semble que CRADLE ait encore plus appuyé les clins d’œil à son passé cette fois-ci. Fraicheur retrouvée ou racolage auprès des vieux fans ? Impossible de le dire avec certitude, mais l’effet est garanti ! C’est encore plus frappant sur le très bon titre bonus "The Night At Catafalque Manor", ce qui est peut-être justement la raison qui lui a valu d’être écarté du pressage standard de l’album. Puisque nous parlons des bonus, figurera également au menu de la version digipak une reprise très respectueuse et convaincante de "Alison Hell", le classique d’ANNIHILATOR. Mais revenons au contenu principal : la suite de Cryptoriana – The Seductiveness of Decay offre son lot de rebondissements et l’immersion est presque totale. Le morceau-titre est particulièrement explosif et son lead de guitare entêtant (certes un pastiche d’IRON MAIDEN, mais…), "Vengeful Spirit" possède un refrain étonnamment simple mais accrocheur chanté par Liv Kristine (ex-THEATRE OF TRAGEDY, ex-LEAVES’ EYES) tandis que "You Will Know The Lion By His Claw" marque davantage par son romantisme grandiloquent. Ce ne sont là que quelques exemples car vraiment, aucun de ces huit titres n’est en dessous. Alors oui, aucun ne propose non plus de vraie surprise, et oui, ça tabasse encore un peu à tout va. Si ce monstre de Marthus (batterie) voulait bien calmer le jeu de temps à autre, l’ensemble y gagnerait en subtilité. Mais il est à présent clair que cette incarnation de CRADLE OF FILTH est la meilleure depuis des lustres, y compris sur scène. Malheureusement et sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, le combo anglais n’a jamais été réputé pour la stabilité de son line-up…

     

    Chronique : Morbid S.

     

    CRADLE OF FILTH - Cryptoriana - The Seductiveness Of Decay

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :